En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour la connexion et pour le reccueil de statistiques anonymes. En savoir plus...

Édition Metz > Luxembourg Clervaux-Cité de l'image icône de la rubrique Luxembourg

Clervaux-Cité de l'image
Clervaux-Cité de l'image

Saison photographique 2019/2020 - Still Light, part 1 & 2

La saison photographique de Clervaux-Cité de l'image, résumée sous le titre "Still Light", invite le contemplateur à un voyage méditatif.
Les ombres et la lumière. Si l’un existe, l’autre est aussi. Le clair-obscur forme une unité cohérente et inséparable.
La lumière condamnée à une existence isolée, sans son confrère, ne révélerait rien, éblouie par son propre rayonnement. De même pour la nuit qui serait aveugle sans complément.
Si jamais l’homme interfère dans ce fragile équilibre cosmique, les mondes se confondent, se dégradent et se déforment jusqu’au grotesque.
Qu’en est-il de la lumière ? Quelle est sa qualité et quels sont ses effets sur l’univers ? Faudrait-il reconsidérer la nuit pour retrouver le sens de la lumière ?
La deuxième partie de la saison "Still Light" analyse deux sources de lumière spécifiques, l’une naturelle, l’autre artificielle.
Les effets résultant des deux lueurs sont caractéristiques pour l’entourage reproduit et servant de motif à l’image.
La réplique est reliée au cadre bâti du milieu urbain. À l’intérieur ou à l’extérieur, le néon tubulaire de Gilles Coulon rallie le décor fonctionnel aux lieux de passage.
Le soleil présenté chez Hans-Christian Schink rayonne sur l’écran vaste d’un ciel non couvert, étendu au-dessus d’un paysage naturel ou culturel, mais toujours vidé de toute silhouette humaine.
La confrontation des œuvres promet certains points communs : les deux photographes ont voyagé aux quatre coins du monde. Ils ont posé un regard subjectif sur un phénomène global et universel qui montre, apparemment, des similitudes formelles. Néanmoins, les parallèles sont vite épuisés.
La sélection de prises de vues individuelles de Gilles Coulon évoque un parcours aléatoire et poétique. Comme si le hasard avait choisi de guider le photographe français sur un parcours spontané dont les moments clé ne se révéleraient à l’artiste qu’au moment même de son déplacement.
Hans-Christian Schink opère de manière analogue à un explorateur scientifique. Le lieu et le moment sont consciemment choisis et donnent même le nom à chaque image. Le projet artistique concède un rôle décisif au facteur temporel, devenant cocréateur de l'œuvre. Le médium photographique mémorise la trace du soleil dans sa trajectoire. La lumière acquiert une nouvelle apparence linéaire. Sa forme effective est redéfinie par la photographie pour la reproduire sous une nouvelle lumière.
Expositions à ciel ouvert

François Fontaine

"Cosmos"

ARCADES II, MONTÉE DE L'ÉGLISE
Jusqu'au 16 septembre

Andreas Gefeller

"Soma"

ÉCHAPPÉE BELLE, PLACE DU MARCHÉ
Jusqu'au 25 septembre

Anna Lehmann-Brauns

"Sun in an empty room"

ARCADES I, GRAND-RUE
Jusqu'au 25 septembre

Mona Kuhn

"She disappeared into complete silence"

JARDIN DU BRA'HAUS II, MONTÉE DU CHÂTEAU
Jusqu'au 23 octobre

Gilles Coulon

"White night"

LE JARDIN DE LÉLISE, MONTÉE DE L'ÉGLISE
Du 10 juillet au 9 avril 2021

Hans-Christian Schink

"1h"

SCHLASSGAART, MONTÉE DU CHÂTEAU
Du 27 juillet au 26 mars 2021

Ces événements peuvent aussi vous intéresser

Proposez un évènement
Annoncer

Faites connaître votre évènement en le partageant sur notre site internet et/ou dans notre magazine papier !

Rechercher un événement
Toute rubrique
Metz et alentours
Voir toutes les saisons
Abonnez-vous dès maintenant

Ne ratez aucun évènement près de votre ville en vous inscrivant à la newsletter ou en vous abonnant au magazine papier Spectacles ! Recevez nos exemplaires par mail ou dans votre boîte aux lettres !

Lire en ligne

Consultez les évènements dans la version PDF du magazine Spectacles, disponible gratuitement à la consultation en ligne ! Couverture