En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour la connexion et pour le reccueil de statistiques anonymes. En savoir plus...

Édition Nancy > Concerts à Nancy et alentours ILS FONT LA LORRAINE : Ncy Milky Band icône de la rubrique Concerts

ILS FONT LA LORRAINE : Ncy Milky Band

Burn’IN est paru
chez BMM Records (14 €)
www.blackmilkmusic.fr

Avec Burn’IN, album épileptique, le quatuor lorrain dynamite la scène
musicale française. Rencontre avec Louis Treffel. # Suzi Vieira
Entre jazz et électro, hip hop et funk, comment définir votre son ?
C’est vrai que notre style est hyper éclectique. On essaye de ne pas s’enfermer dans des carcans. C’est de l’électronique, mais mixée avec des influences jazz, des éléments de funk aussi. On s’inspire beaucoup des années 1960 et 1970, avec des compositeurs français comme Gainsbourg ou Jean-Claude Vannier mais également des Américains tel le batteur Idris Muhammad ou bien encore les légendes de la Library Music (ces œuvres composées pour le cinéma, la télévision, etc.). Et puis, bien sûr, il y a la scène actuelle : le groupe canadien BadBadNotGood par exemple, ou Resavoir, un collectif jazz de Chicago. Le spectre est extrêmement large et l’hybridation est au cœur de notre approche.
Burn’IN est votre premier “vrai” opus. L’histoire de NCY Milky Band est d’ailleurs récente…
Elle débute en février 2019, lors d’une jam session organisée avec d’autres musiciens dans le studio d’enregistrement que j’ai fondé à Nancy sous le label Black Milk Music (BMM Records). En fait, on ne se connaissait pas du tout avec les gars [Paul Lefevre à la batterie, Antoine Léonardon à la basse et Quentin Thomas au saxophone, NDLR], mais on s’est super bien entendus. On a les mêmes ressentis et analyses sur ce que doit être la musique. C’est ce qui nous permet de créer un son particulier, brut et chaud à la fois, avec des morceaux dont certaines parties sont très écrites mais en gardant toujours des plages réservées à l’improvisation et laissant libre cours à l’expression du saxophone, de la basse ou encore des percussions. Cette spontanéité, cette fraîcheur qu’on entend à l’écoute de l’album, c’est l’unité du groupe qui la rend possible.
Après avoir remporté le tremplin Nancy Jazz Up ! en 2020, quels sont vos projets pour les mois à venir ?
Le tremplin nous a ouvert des portes. C’est un accélérateur d’opportunités. On a désormais un booker qui nous aide à tourner dans de meilleures conditions. Et puis les retours sur Burn’IN sont plutôt bons : on a épuisé les ventes de vinyles avant même la sortie officielle, Bandcamp Weekly, une émission américaine de Los Angeles a passé plusieurs de nos morceaux, France Inter aussi, de même que différents DJ à travers le monde. C’est vraiment encourageant. Malheureusement, avec la pandémie, plusieurs concerts ont du être annulés, mais on a quelques dates en discussion pour les mois à venir, en Allemagne, au Worldwide Festival de Sète, au tremplin Jazz de Vienne, etc. En attendant, on en profite pour travailler à notre prochain album. L’histoire ne fait que commencer !

Ces événements peuvent aussi vous intéresser

Proposez un évènement
Annoncer

Faites connaître votre évènement en le partageant sur notre site internet et/ou dans notre magazine papier !

Rechercher un événement
Toute rubrique
Nancy et alentours
Voir toutes les saisons
Abonnez-vous dès maintenant

Ne ratez aucun évènement près de votre ville en vous inscrivant à la newsletter ou en vous abonnant au magazine papier Spectacles ! Recevez nos exemplaires par mail ou dans votre boîte aux lettres !

Lire en ligne

Consultez les évènements dans la version PDF du magazine Spectacles, disponible gratuitement à la consultation en ligne ! Couverture