En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour la connexion et pour le reccueil de statistiques anonymes. En savoir plus...

Édition Toutes Editions > Automobile à Toutes Editions et alentours Coup d'oeil dans le rétro ! icône de la rubrique Automobile

Coup d'oeil dans le rétro !
Coup d'oeil dans le rétro !
Coup d'oeil dans le rétro !
Merveilleuse année 2019 qui nous offre un point de vue exceptionnel sur notre passé automobile. Le seul centenaire de Citroën peut réconcilier tous les genres autour d'une 2 CV, d'une Traction ou d'une DS. Des 60 ans de la Mini aux 110 de Bugatti, la fête bat son plein.
Alors que le salon de Genève (7-17 mars) attend les dernières nouveautés de l'industrie automobile, Paris n'en a pas encore fini avec les émotions d'un incontournable rendez-vous annuel. Le salon Rétromobile s'est achevé le 10 février : il n'a jamais été aussi animé. Plus de 130 000 visiteurs, en 5 jours, ont rallié le parc des expositions de la Porte de Versailles. Au menu, un plateau de choix pour tous ceux qui à travers cet instrument de mobilité trop souvent contesté, y voient également du style, du talent, du savoir-faire. De l'art. Il suffisait de franchir les quelques mètres qui séparaient Citroën de Bugatti pour s'en convaincre définitivement. Avec pour trait d'union, des étincelles de génie. Le premier fêtait dignement son centenaire. Le second avoue sans peine ses 110 ans. Merveilleuse occasion de jeter un coup d'œil dans le rétro pour mieux embrasser cette terre d'automobile.

Citroën : la centenaire se porte bien

Si Berliet avait transporté à Paris un monument, le T100, 50 tonnes à vide, dédié jadis à l'exploitation pétrolière au Sahara, Citroën avait pris ses aises pour déployer un siècle de fortunes diverses. La 2 CV bien sûr, la Traction évidemment, la DS aussi à ne plus savoir où donner de la tête, mais aussi la petite AX, la grande SM présidentielle et la très lointaine Type A, la Citroën originelle. Pilier du groupe PSA depuis 1974 après son rachat par Peugeot, Citroën a pris corps en effet le 4 juin 1919 avec cette 10 chevaux. Exploitant un brevet sur des engrenages en chevron, le futur logo de la marque, André Citroën avait goûté à l'automobile dès 1912, chez Mors. La guerre lui jette un nouveau défi : fabriquer des obus. Il en visait 10 000 par jour, il en fera 50 000 ! L'automobile suivra ce rythme. La Type A sera la première d'une longue lignée, la 5 HP un pas décisif vers la démocratisation. Citroën innove aussi pour son personnel avec une cantine, une crèche, le 13e mois de salaire. La publicité aussi ; le nom de Citroën écrit en lettres lumineuses dès 1925 sur la Tour Eiffel va s'éteindre 10 ans plus tard. Il manque de capitaux pour le lancement de la première vraie voiture à roues avant motrices, la célèbre Traction Avant. Un fournisseur renâcle. Les banques aussi.

Une idée en forme de DS

Michelin prend l'affaire en main mais la force des idées d'André Citroën demeure au quai de Javel, le fief parisien. Les hommes feront le reste. La Traction roule, la 2 CV se profile, cette TPV (très petite voiture) réclamée par le nouveau patron, Pierre Boulanger. Il faudra attendre 1948 pour la mettre sur la route. Mais déjà Javel prépare une autre révolution, la DS (1955), premier tour de roue démesuré dans l'ère moderne avec sa ligne fuselée, sa suspension oléo-pneumatique. La 2 CV résistera jusqu'en 1990, la DS jusqu'en 1974 mais la roue tourne vite. Certes, le Double Chevron a absorbé Panhard, mais Citroën n'a pas digéré le rachat de Maserati et l'étonnant coupé SM à moteur italien verra son élan brisé par la première crise pétrolière (1973). Les comptes virent au rouge. Peugeot, le rival de Sochaux, vient à la rescousse. L'Histoire s'écrira désormais sous le signe de PSA. Une histoire en perpétuel mouvement dans lequel les usines se confondent et les réseaux se concentrent. On partage les moteurs, on unifie les moyens. On fait même renaître DS, une idée d'abord, un modèle (DS3) ensuite, une nouvelle marque désormais. Le grand œuvre d'André Citroën.

Le grand rassemblement

Du 19 au 21 juillet 2019, La Ferté-Vidame, petite commune à l'ouest de Paris, sera au cœur des festivités du centenaire. Près de 5 000 véhicules sont attendus. Plusieurs dizaines de milliers de personnes, entreprises, clubs, particuliers, se préparent à ce temps fort comme sans doute André Citroën aurait aimé la réaliser. Mais le patron n'aura pas longtemps connu la gloire autour de son nom. Né le 5 février 1878, il s'est éteint en juillet 1935, quelques mois après avoir déposé le bilan à la suite de « la trahison des banquiers » comme n'hésitent pas à le dire les exégètes de la marque. Au coeur de ce grand rassemblement estival, la 2 CV bien sûr. Homologué le 28 août 1939, ce concentré de trouvailles techniques a été fabriqué à plus de 5 millions d'exemplaires.

Le record

Il n'est pas absolu, Ferrari se taillant la part du lion avec une belle pièce (250 GTO) vendue naguère plus de 40 millions, mais le record de la vente d'Artcurial mérite le retour. Une Alfa Romeo 8C 2900B Touring Berlinetta de 1939 a été adjugée à 16,745 millions d'euros, frais compris. L'Alfa, l'une des 5 du genre, a pris le chemin des USA.


2019 la belle année

Old et yougtimers ont toujours de bonnes raisons de faire la fête. Après les 120 ans de Renault l'an dernier, 2019 s'annonce plus encore comme la belle année. Les 60 ans de Mini, ça compte aussi. En 1959 sir Alec Issigonis avait imaginé ce condensé d'automobile en 3,05 mètres ! BMW a pris le relais pour ranimer la flamme.
Chez Bugatti, on célèbre les 110 ans d'une saga plusieurs fois contrariée. Une Chiron 110 et ses 1 500 chevaux ont été parés aux couleurs nationales. Chez Abarth on célèbre aussi 70 ans de présence active alors que la petite dernière de PSA, Opel, se souvient d'une histoire ouverte il y a 120 ans.

Ces événements peuvent aussi vous intéresser

Proposez un évènement
Annoncer

Faites connaître votre évènement en le partageant sur notre site internet et/ou dans notre magazine papier !

Rechercher un événement
Toute rubrique
Metz et alentours
Voir toutes les saisons
Abonnez-vous dès maintenant

Ne ratez aucun évènement près de votre ville en vous inscrivant à la newsletter ou en vous abonnant au magazine papier Spectacles ! Recevez nos exemplaires par mail ou dans votre boîte aux lettres !

Lire en ligne

Consultez les évènements dans la version PDF du magazine Spectacles, disponible gratuitement à la consultation en ligne ! Couverture