En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour la connexion et pour le reccueil de statistiques anonymes. En savoir plus...

Édition Toutes Editions > Activités - Formation à Toutes Editions et alentours Formation continue : c’est pour la vie icône de la rubrique Activités - Formation

Formation continue : c’est pour la vie
Pilote de drone, community manager, développeur d’applications mobiles, spécialiste des véhicules électriques et hybrides : autant de professions auxquelles personne ne s’est préparé il y a 20 ans ! A l’heure où le monde change de plus en plus vite, il est impensable d’être cantonné à sa formation initiale. Comme il est inacceptable de laisser sur le bord du chemin ceux qui sont sortis sans qualification du système scolaire.
La formation continue a deux piliers : le devoir des entreprises de participer à son financement, et le droit des salariés à se former sur leur temps de travail. Ces actions de formation peuvent être organisées par l’employeur, dans le cadre de son plan de formation ou, sur le mode de l’alternance, lors de périodes de professionnalisation.
Le salarié peut en prendre lui aussi l’initiative. Deux mécanismes lui permettent de suivre la formation de son choix sans perte de salaire : le Droit Individuel à la Formation, avec lequel il capitalise chaque année 20 heures de formation, et le Congé Individuel de Formation, d’une durée pouvant aller jusqu’à un an, qu’il peut même prendre sur son temps de travail.

En bonne Eduform

Dans ce mécanisme propice à la reconversion, il lui est possible d’obtenir un financement des Fongécif et des Opacif, qui collectent la Contribution Unique à la Formation Professionnelle et à l’Alternance. Les non-salariés - agriculteurs, artisans, libéraux, etc. - doivent s’adresser à leur propres organismes collecteurs.
Les salariés ont également droit à un congé pour faire un bilan de compétences ou valider des acquis de leur expérience.
Autre question : auprès de qui se former ? Quelque 50 000 organismes se disputent ce marché lucratif. Les sociétés privées y représentent 80 % de l’activité mais toutes ne sont pas fiables. Il est prudent de vérifier si la société que vous voulez solliciter possède le label Eduform, délivré par le ministère de l’éducation.

Remettre le pied à l’étrier

Ce sont néanmoins les structures publiques et parapubliques qui donnent le plus de garanties de sérieux. Les Services Universitaires de Formation Continue et le Conservatoire National des Arts et Métiers préparent à des diplômes du supérieur. Les GRETA, qui mutualisent les compétences et les moyens de plusieurs établissements publics d’enseignement, les établissements agricoles, et les unités de l’Agence nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes préparent à des diplômes du secondaire ainsi qu’à des qualifications professionnelles.
Ces organismes s’adressent également aux plus de 25 ans éloignés du monde du travail. Principal mécanisme pour aider ces personnes à découvrir l’entreprise ou à y reprendre pied : le Contrat de Professionnalisation (voir “Alternance et apprentissage”). Il s’adresse dans ce cas aux demandeurs d’emploi, aux bénéficiaires du RSA, de l’ASS ou de l’AAH, et aux anciens signataires d’un contrat aidé. Parce que la formation continue, dans certaines situations, c’est la formation qui commence pour de bon.
https://www.education.gouv.fr/la-formation-tout-au-long-de-la-vie-7508

Ces événements peuvent aussi vous intéresser

Proposez un évènement
Annoncer

Faites connaître votre évènement en le partageant sur notre site internet et/ou dans notre magazine papier !

Rechercher un événement
Toute rubrique
Nancy et alentours
Voir toutes les saisons
Abonnez-vous dès maintenant

Ne ratez aucun évènement près de votre ville en vous inscrivant à la newsletter ou en vous abonnant au magazine papier Spectacles ! Recevez nos exemplaires par mail ou dans votre boîte aux lettres !

Lire en ligne

Consultez les évènements dans la version PDF du magazine Spectacles, disponible gratuitement à la consultation en ligne ! Couverture