En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour la connexion et pour le reccueil de statistiques anonymes. En savoir plus...

Édition Toutes Editions > Activités - Formation à Toutes Editions et alentours Les métiers d'art icône de la rubrique Activités - Formation

Métiers oubliés... pour passionnés !

Luthier, apprentis facteurs d'orgues, artisans du verre, de la pierre, du bois, du métal, de la vannerie... Ces métiers vous parlent-ils (encore) ? Pour la plupart métiers de niches, ils font appel aux âmes les plus créatives et inventives, aux passionnés, aux amoureux du beau et de l'art sous toutes ses formes, donnant sens et redonnant leurs lettres de noblesse à des activités oubliées tant elles meublent notre quotidien. Le saviez-vous ? Pour les plus motivés, jeunes ou moins jeunes, notre région offre un grand nombre d'écoles, de centres et d'universités, dédiés à ceux qui souhaitent s'épanouir au sein d'activités pleines de promesses tant en termes de création que d'employabilité, car les métiers d'art sont recensés à l'échelle nationale... voire internationale via l'indémodable « french touch ».
Chaque année, plus de 1500 personnes jeunes et adultes s'inscrivent dans les 50 établissements du Grand Est dédiés à la formation dans le domaine des métiers d'art. La mission des métiers d'art, créée en 2004 par le Conseil Régional, a pour objectif de promouvoir ces activités professionnelles dans le Grand Est et dans la France entière, notamment dans les secteurs de grande tradition et de création : travail du bois-ameublement haut de gamme, taille de pierre, cristallerie, textile, céramique, horlogerie, facture instrumentale, travail du métal et vannerie. Il suffit d'une visite à Mirecourt pour la lutherie, à Baccarat et Saint-Louis pour le cristal, à Longwy pour les émaux, à Lunéville pour la faïence et la broderie, à Nancy pour la pâte de verre, à Gérardmer pour le linge de table ou encore à Liffol et Neufchâteau pour le mobilier de luxe pour se rendre compte de la richesse patrimoniale de la région, mondialement reconnue.

Un vivier de talents et un grand choix d'établissements

Christophe de Lavenne, chef de projet Mission des Métiers d'Art, explique : « On peut choisir de faire d'un métier d'art un style de vie et par là même, soutenir sa région, ses savoir-faire ancestraux toujours en mouvement grâce à l'innovation et aux nouvelles technologies. À condition de bien choisir sa formation et de faire preuve d'une forte volonté personnelle, les débouchés existent grâce aux nombreux dispositifs mis en place dans notre région, garantissant aux étudiants, quel que soit leur âge, un épanouissement tant personnel que professionnel ».

Plusieurs voies d'entrée

Aujourd'hui, les écoles adaptent leurs formations aux évolutions technologiques et autres techniques virtuelles, testant de nouveaux matériaux. Mode, broderie, haute-couture, céramiste, relieur... ces métiers d'art bénéficient dans notre région d'un foisonnement d'institutions proposant des formations de 2 à 5 ans et se déclinant via une année préparatoire, un BTS, les écoles privées ou publiques et bien sûr l'apprentissage. Pour les plus jeunes, c'est la formation initiale qui constitue le premier programme d'études conduisant à l'exercice d'un métier (CAP, BMA -Brevet des Métiers d'Art) ou le Bac général et alternance. Elle s'adresse aux élèves, étudiants ou apprentis, qui ne sont pas encore engagés dans la vie active et est sanctionnée par un diplôme. Pour les adultes, la formation professionnelle continue propose des formations courtes ou longues, initiation ou perfectionnement, qualifiantes ou non. C'est la voie privilégiée pour les personnes qui souhaitent se reconvertir dans les métiers d'art.

Stages d'observation et de mise en situation

En parallèle des études, les stages sont fortement conseillés pour travailler et découvrir des cas concrets. Il est toujours bon de voir le professionnel à l'œuvre, en plus de l'apprentissage technique. Et même diplômé, il ne faudra pas baisser la garde... et continuer à être curieux, ouvert d'esprit, se documenter, visiter les expositions et les musées, faire preuve de détermination, nourrir et étoffer sa formation de base, toujours, pour rester « à la page ». De même, multipliez les rencontres (professeurs, anciens élèves, créateurs débutants et confirmés) et soyez toujours ouvert à d'autres voies de création. Les métiers des arts souffrent, hélas, de quelques difficultés, au niveau du recrutement, à cause de la forte concurrence. Les stages, le statut de freelance ou d'auto-entrepreneur constituent alors des tremplins vers un premier pas dans le monde du travail.

Ces événements peuvent aussi vous intéresser

Proposez un évènement
Annoncer

Faites connaître votre évènement en le partageant sur notre site internet et/ou dans notre magazine papier !

Rechercher un événement
Toute rubrique
Nancy et alentours
Voir toutes les saisons
Abonnez-vous dès maintenant

Ne ratez aucun évènement près de votre ville en vous inscrivant à la newsletter ou en vous abonnant au magazine papier Spectacles ! Recevez nos exemplaires par mail ou dans votre boîte aux lettres !

Lire en ligne

Consultez les évènements dans la version PDF du magazine Spectacles, disponible gratuitement à la consultation en ligne ! Couverture