En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour la connexion et pour le reccueil de statistiques anonymes. En savoir plus...

Édition Dijon > Concerts Classiques à Dijon et alentours Opéra de Dijon icône de la rubrique Concerts Classiques

Opéra de Dijon

Loc. 18, bd de Verdun - Tél. 03 80 48 82 82 (mardi au samedi 11 h à 18 h) - www.opera-dijon.fr

L'Histoire de Babar

de Francis Poulenc

Claire-Marie Le Guay, piano - Pio Marmaï, récitant

AUDITORIUM
20 h - Vendredi 18 janvier
11 h et 16 h - Samedi 19 janvier

Un après-midi à l'opéra

Créons ! avec "La Finta Pazza"

AUDITORIUM, ENTRÉE DES ARTISTES
14 h 30 à 17 h - Samedi 19 janvier

Blow the bloody doors off

Cie Catherine Diverrès

En coréal. avec Art Danse

AUDITORIUM
20 h - Jeudi 24 janvier

Week-end découverte

L'Académie des cosmopolites

Biber, Stockhausen

20 h - Vendredi 25 janvier

Jean-Pierre Collot, piano

Liszt, Sciarrino

20 h - Samedi 26 janvier

L'Académie des cosmopolites

Marini, Nono

15 h - Dimanche 27 janvier (rencontre à 17 h)

* Résonances

AUDITORIUM

* Virtuosités italiennes
* Venise 1594-1989

Jours étranges

Chor. Dominique Bagouet recréée par Catherine Legrand

En coréal. avec Art Danse

AUDITORIUM
20 h - Jeudi 31 janvier

La Finta Pazza

Opéra (1641) de Francesco Sacrati

Livret : Giulio Strozzi
Cappella Mediterranea, ensemble en résidence - Dir. mus. Leonardo García Alarcón - M. en scène : Jean-Yves Ruf - Décors : Laure Pichat - Costumes : Claudia Jenatsch
avec Mariana Flores, Filipo Mineccia, Carlo Vistoli, Valerio Contaldo, Alejandro Meerapfel, Kacper Szelazek, Marcel Bekmann, Salvo Vitale, Julie Roset, Giuseppina Bridelli, Scott Conner, Roberta Mameli, Aurélie Marjot, Yang Xiu, Sarah Hauss, Ruben Ruf
Italien, surtitré en français - Un oracle lui ayant prédit que son fils Achille périrait au combat, Thétis l’a caché, habillé de vêtements féminins, parmi les filles du roi Licomède. À l’insu du roi, Achille a noué idylle avec la princesse Déidamie, un fils étant né de cette union. Arrivent Ulysse et Diomède, à la recherche d’Achille qu’on attend pour s’embarquer vers Troie. Par un habile stratagème, ils le démasquent. Abandonnée, trahie et désespérée, Déidamie, dans une tentative aussi ingénieuse que risquée, feint la folie, retardant ainsi le départ des guerriers, et par assauts de finesses fait revenir Achille à son amour et l’obtient pour époux.
De la musique de Sacrati, dont aucune oeuvre n’avait subsisté, on ne pouvait que rêver. Jusqu’en 1983 et la découverte par le musicologue Lorenzo Bianconi d’une partition. Inattendue et inespérée, elle permettait enfin d’appréhender autrement que par des témoignages de seconde main la musique de celui que Giacomo Badoaro, librettiste du Retour d’Ulysse dans sa patrie, décrivait comme "la lune du soleil Monteverdi", et auquel de nombreux musicologues attribuent le sublime "Pur ti miro" qui clôt "L’inconorazione di Poppea". Grâce à Leonardo García Alarcón et Jean-Yves Ruf, cette musique connaîtra enfin sa première production scénique en France depuis 1645.

GRAND THÉÂTRE
20 h - Mardi 5, jeudi 7, et vendredi 8 fevrier
15 h - Dimanche 10 fevrier

Ces événements peuvent aussi vous intéresser

Proposez un évènement
Annoncer

Faites connaître votre évènement en le partageant sur notre site internet et/ou dans notre magazine papier !

Rechercher un événement
Toute rubrique
Dijon et alentours
Voir toutes les saisons
Abonnez-vous dès maintenant

Ne ratez aucun évènement près de votre ville en vous inscrivant à la newsletter ou en vous abonnant au magazine papier Spectacles ! Recevez nos exemplaires par mail ou dans votre boîte aux lettres !

Lire en ligne

Consultez les évènements dans la version PDF du magazine Spectacles, disponible gratuitement à la consultation en ligne ! Couverture