En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour la connexion et pour le reccueil de statistiques anonymes. En savoir plus...

Édition Toutes Editions > Activités - Formation à Toutes Editions et alentours Que faire quand on a raté le bac ? icône de la rubrique Activités - Formation

Passe ton bac d'abord ?… plus forcément !

En 2016, le taux de réussite au bac général était de près de 92 % contre 82 % pour le bac professionnel et 90 % pour le bac technologique… Des pourcentages élevés qui ne doivent pourtant pas faire oublier les 10 à 20 % de bacheliers qui ont échoué. Faire face à un premier échec n'est pas toujours évident pour un jeune, mais ce n'est pas une fatalité et de nombreuses (et souvent méconnues) opportunités de formation, qui ne nécessitent pas forcément de décrocher le précieux sésame, sont accessibles aux non-bacheliers.
Première possibilité, repasser son bac, évidemment. Afin de mettre toutes les chances de votre côté, travaillez plus dur ou, si vous estimez que le corps professoral qui vous accompagne ne vous correspond pas, changez d'établissement. Si après cela vous essuyez un nouvel échec, une réorientation est envisageable. Suivez le guide…

Cours par correspondance et Fac

Tout d'abord, sachez que si vous êtes suffisamment motivé vous pouvez repasser le bac en candidat libre. Autres solutions, et sans le bac : accédez aux cours par correspondance proposés par le Centre National d'Enseignement à Distance (CNED). Le Diplôme d'Accès aux Études Universitaires (DAEU), vous donne qunat à lui la possibilité d'accéder à la Fac dans les domaines des sciences et des lettres ou encore de prétendre aux concours de la fonction publique. Cependant, pour y avoir accès, il faut avoir interrompu ses études initiales depuis 2 ans au moins et satisfaire l'une des conditions suivantes : avoir au moins 20 ans au 1er octobre de l'année de l'examen et justifier de 2 années d'activité professionnelle salariée ou d'une activité ayant donné lieu à 2 années de cotisation à la sécurité sociale, ou avoir 24 ans ou plus au 1er octobre de l'année de l'examen.

Écoles privées et alternance

Il existe également des écoles privées qui proposent des formations d'enseignement supérieur dans le cadre de l'obtention d'un BTS, la plupart du temps diplômant, dans les secteurs du commerce, de l'hôtellerie, du tourisme et de la comptabilité (mais pas uniquement). Attention cependant, ces écoles ont un coût qui n'est pas forcément accessible à tous. Pour entrer rapidement dans la vie active, l'alternance est "La" solution permettant d'obtenir les certificats de qualification professionnelle (CQP), de compétence professionnelle (CCP) et autres titres homologués au RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles). Ce sont des diplômes qui permettent de rentrer rapidement dans la vie active et que vous pouvez préparer sans le bac. Les formations sont dispensées dans les CFA, les écoles relevant des CCI, du CNAM (Conservatoire national des arts et métiers) ou encore de l'AFPA (Association pour la formation professionnelle des adultes).

Le Droit, pourquoi pas ?

En deux ans, et dès 17 ans, la capacité en Droit permet d'acquérir les bases de cette discipline dans les secteurs privé, pénal, public, administratif ou immobilier, en rejoignant un cursus du supérieur : L1 de droit, BTS notariat, DUT carrières juridiques ou gestion des entreprises et administrations, voire une école notariale si votre moyenne est au minimum de 15/20. Si vous êtes suffisamment travailleur et motivé, vous tirerez votre épingle du jeu et intégrerez ainsi l'enseignement supérieur.

Vous êtes sportif ? Le BPJEPS est pensé pour vous !

Judo, randonnée, escrime, natation et même parachutisme !… Le brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et des sports se prépare en 18 mois et compte plus de 25 spécialités. De plus, il vous permet d'accéder à niveau bac pro afin d'exercer comme éducateur sportif, en libéral ou en salarié dans un club.

Concourir sans le bac

Près de 100 concours de la fonction publique sont accessibles sans le bac, mais la moitié nécessitent au moins un CAP ou un BEP pour devenir ouvrier spécialisé, adjoint technique ou encore agent spécialisé. Certains concours ne requièrent aucun diplôme, comme adjoint administratif de la police nationale, agent hospitalier, d'entretien ou de surveillance, adjoint d'accueil, de magasinage, ou encore d'animation périscolaire. L'armée de terre, l'armée de l'air, la marine proposent également de nombreux postes, dans des fonctions très diverses.

Faire son service civique

D'une durée de 6 à 12 mois, il vous permettra de travailler dans les domaines culturels, de loisirs, de développement international et d'action humanitaire. Il faut avoir entre 16 et 25 ans pour postuler. Enfin, l'artisanat, l'informatique ou le bâtiment sont des secteurs qui embauchent aussi.

Ces événements peuvent aussi vous intéresser

Proposez un évènement
Annoncer

Faites connaître votre évènement en le partageant sur notre site internet et/ou dans notre magazine papier !

Rechercher un événement
Toute rubrique
Dijon et alentours
Voir toutes les saisons
Abonnez-vous dès maintenant

Ne ratez aucun évènement près de votre ville en vous inscrivant à la newsletter ou en vous abonnant au magazine papier Spectacles ! Recevez nos exemplaires par mail ou dans votre boîte aux lettres !

Lire en ligne

Consultez les évènements dans la version PDF du magazine Spectacles, disponible gratuitement à la consultation en ligne ! Couverture